Les socialistes pas mieux !

Les soignants votent aussi et ils sont plus nombreux que les psychiatres

 

Les sénateurs ont entériné la composition du collège psychiatres-soignant qui sera chargé de statuer sur les patients en soins sans consentement jugés à risque malgré l'opposition des psychiatres.

"Le collège, convoqué par le directeur de l'hôpital, est chargé de donner un avis sur les décisions relatives aux soins concernant les patients ayant été hospitalisés en unité pour malades difficiles (UMD) et ceux en soins psychiatriques sur décision de justice après une déclaration d'irresponsabilité pénale.
Le collège sera également consulté par le préfet quand il envisage une prise en charge ambulatoire sans consentement pour un patient en soins sur décision du représentant de l'Etat (nouvelle dénomination de l'hospitalisation d'office ou HO)."

Les sénateurs ont maintenu la version votée par les députés avec un collège comprenant un psychiatre participant à la prise en charge du patient, un psychiatre n'y participant pas et "un représentant de l'équipe soignante participant à la prise en charge du patient".

Les radicaux-socialistes et les socialistes ont proposé de le supprimer ou, à défaut, de remplacer le membre de l'équipe soignante par un psychiatre n'appartenant pas à l'établissement, "choisi par le patient ou son entourage ou son avocat". Les centristes ont proposé une solution proche avec un médecin désigné conjointement par le directeur de l'établissement et le président de la commission médicale d'établissement (CME), en précisant que la proposition était issue de la concertation avec des professionnels.

La secrétaire d'Etat à la santé, Nora Berra, a refusé ces solutions en soulignant que le collège devait compter "un non-médecin, pour apporter un regard complémentaire".

C'est toujours aussi douloureux d'être d'accord avec la ministre.

Que leur avons-nous fait ? On pue des pieds ? On est trop cons pour avoir un avis ?

On n'est pas trop cons pour voter. Nous sommes 60 à 70 000 à travailler en psychiatrie !

Il y a plus de 500 000 infirmières en France, ça devrait commencer à compter, non ?  

D.F.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site